Les relations de travail: Comment améliorer - PARADISE OF INFORMATIONS

Les relations de travail: Comment améliorer

  • PARADIS DES INFORMATIONS PARADISE OF INFORMATIONS

Les relations entre collègues conditionnent le bien-être au travail. Conseils pour développer des rapports plus positifs images-copie-35.jpgavec son entourage professionnel.

Parmi les raisons qui font que l’on se sent bien au travail, il en est une qui peut paraître banale. Elle est néanmoins essentielle : il s’agit des relations que l’on entretient avec ses collègues. Si elles sont tendues, celle-ci peuvent en effet devenir un poison au quotidien. Et faire dépenser de l'énergie qui devrait être consacrée à la réalisation des tâches quotidiennes ou à l’atteinte des objectifs. Pourtant, il existe quelques règles simples pour que les relations entre collègues soient optimales.

Créer de la relation

On travaille parfois toute la journée à côté de collègues auxquels on ne parle pas ou peu. L’ambiance de travail est essentielle au quotidien, et celle-ci va être nourrie par les relations interpersonnelles que l’on va développer. Par quelques moments d’écoute et de convivialité, avant de démarrer la journée ou à la sortie d’une réunion par exemple, il est nécessaire de créer des liens propices aux émotions positives.

En effet, les moyens de communication modernes (maills…) ont tendance à détruire ces liens « réels ». Comme l’explique Pierre Blanc-Sahnoun, coach d’entreprises formé à la psychothérapie comportementale et cognitive à Courrier Cadres : « Ces outils de transmission de l’information tue la relation ». On comprend donc que l’échange « direct » entre deux collègues, lorsqu’il est possible, est toujours plus bénéfique que le mail, le téléphone ou autre.

Par ailleurs, participer au développement de l’esprit d’équipe participe aussi de l’amélioration des relations. Il existe, entre autres deux manières de le faire. Par exemple, en provoquant la synergie. Cela créera de l’interaction et cet assemblage de forces apportera un plus. Ou encore, en aidant ses collègues. Donner un coup de main à quelqu’un en difficulté est toujours bénéfique. Sans oublier de solliciter cette aide en retour. Avec modération pour ne pas avoir l'air de celui qui cherche à se faire des amis.

Une bonne communication

Les relations optimales passent également par l’établissement d’une communication réussie. Que ce soit entre un manager et son subordonné, ou entre collègues du même niveau, il est essentiel de mettre de l’authenticité et de la vérité dans sa manière de communiquer. L’interlocuteur le ressentira et sera tout de suite plus détendu pour parler librement.

Pour Gregory Wispelaere, licencié en psychologie du travail et consultant formateur, une bonne communication passe par quatre étapes essentielles :


  • Recevoir l‘information, c'est-à-dire écouter l’autre avec attention
  • Accueillir ce qu’il vous dit en tenant compte de son point de vue
  • Valider ses raisons en se mettant à sa place
  • Exposer ses propres raisons, que ce soit un avis contraire ou identique, et en parler ensemble.

Gregory Wispelaere explique aussi dans cet article comment faire face à une situation d’agressivité. Il affirme ainsi qu’il faut prendre le temps d’écouter son interlocuteur plutôt que d’essayer de le convaincre. Cela l’apaisera et rendra l’entretien plus aisé.

D’une manière générale, être poli, prendre des nouvelles, respecter ses collègues, constituent quelques règles de bases qui mettent aussi un peu d’huile dans les rouages du quotidien. Le tout, avec authenticité. En effet, si vous saluez un collègue le matin tout en parlant à un autre qui passe à côté, votre démarche pourra être très mal perçue.

Relation et affect

On ne doit pas venir chercher dans l’entreprise ce qu’elle n’a pas à nous donner. En d’autres termes, les émotions viennent parfois polluer les relations de travail. Si on a tendance à considérer ses collègues comme des amis, on prend un risque. En cas de désaccord en effet, celui-ci peut être perçu comme une baisse d’estime de la part de l’autre, alors que ce n’est qu’une divergence de point de vue.

Pierre Blanc-Sahnoun, cette fois dans le magazine Psychologies, ajoute ceci : « Souvent, les gens malheureux dans leur travail sont ceux qui cherchent ce qu’ils ne peuvent y trouver : Amour, affection, réassurance. ». Vigilance donc, afin d’éviter que la critique ne soit vécue comme une attaque personnelle. En sortant de l’évaluation par les autres, de l’attente du regard de l’autre pour agir, on rétablit une relation authentique et positive. On remplace le copinage par le respect, et la culpabilisation par la responsabilité.



Best cpc cpm ppc ad network for publisher
PARADISE OF INFORMATIONS © 2017 -